Temple de la renomée

Les Barons honorent à chaque année un  athlète qui s’est distingué dans une équipe Barons et qui continue de laisser une trace positive dans le domaine sportif.

2016-2017

M. Jacques Chapdelaine

Représenté par son père, Célestin Chapdelaine

Jacques Chapdelaine, l’actuel entraîneur-chef des Alouettes de Montréal de la LCF, est né le 24 août 1961, à Sherbrooke.  Peu de gens le savent, mais il  a fait ses études secondaires au Séminaire de Sherbrooke  et sa première passion était le hockey.

En effet, Jacques est un sportif invétéré.  Il a pratiqué plusieurs sports au cours de sa jeunesse, mais c’est le hockey qu’il a d’abord failli le mener à une carrière professionnelle.  En effet, il a été repêché par les Castors de Sherbrooke de la ligue Junior Majeur du Québec en 1977.  Malheureusement, il ne fut pas retenu au sein de la formation et il pris alors la direction du Collège Champlain de Lennoxville, où il laissa sa marque au sein de l’équipe de football des Cougars au niveau collégial AAA.  Il prit ensuite la route de l’Université Simon-Fraser  en Colombie-Britannique où il évolua comme receveur de passe.

Célestin Chapdelaine

C’est d’ailleurs grâce au football que les Cougars du collège Champlain lui ont offert une place au sein de leur équipe de niveau collégial AAA. JB n’y est toutefois resté qu’une seule saison. C’est alors qu’il a prit la décision de revenir au Séminaire pour rejoindre ses amis et être un des pionniers du nouveau programme de football que les BARONS démarrait au niveau Collégial AA en 1988. Dès la première année, son équipe a réussi à se tailler une place en éliminatoires, et ce, en grande partie grâce à JB. Suite à une saison spectaculaire à l’automne 1989, Jean-Benoit s’est fait remarquer par tous les recruteurs universitaires, alors qu’il mena son équipe en finale du Bol d’Or en plus de réécrire le livre des records de la ligue de football collégial. Malgré ses succès individuels, Jean-Benoît était un athlète humble, axé sur l’équipe et ses coéquipiers, une qualité qu’il honore encore aujourd’hui d’ailleurs. Enfin, lors de son passage au niveau collégial, JB s’est taillé un poste avec l’équipe du Québec qui représenta le pays lors d’une tournée en Europe à l’été 1989.

À l’automne 1990, il se joint aux prestigieux Redmen de l’Université McGill. Il y a d’ailleurs évolué pendant 2 saisons comme demi offensif. Malheureusement, une blessure au coup a abruptement mis fin à sa carrière universitaire.

Ce n’était toutefois que partie remise… En effet, suite à une opération plus que réussie, JB repris du collier avec la formation Senior de Sherbrooke à l’été 1992. Il a alors fait partie des Chiefs de Sherbrooke pendant 8 saisons, où il a fortement contribué à une impressionnante récolte de 5 Senior Bowl pour la formation Senior Sherbrookoise.

C’est d’ailleurs pendant ces mêmes années qu’il a amorcé sa carrière d’entraîneur. C’est en 1993 qu’il a prit les reines de l’équipe de football juvénile des Barons. Il réussi sa première conquête du convoité Bol d’Or en 1997, après seulement cinq saisons à la barre de l’équipe. Il a une fois de plus remporté les grands honneurs, cette fois en 2000. De plus, au cours de ses 8 années chez les Barons, ses équipes ont remporté le championnat de la ligue à 4 reprises. En 2004, il est l’homme de confiance du CEGEP de Sherbrooke afin de relancer le programme de football. Nommé entraîneur-chef de l’équipe, il a mis la main non pas une, mais bien 5 fois l’emblème de la suprématie du football collégial, le fameux Bol d’or, dont 4 consécutifs de 2006 à 2009…

près un passage fructueux à titre de Directeur des activités physique du CEGEP de Sherbrooke, JB a accepté tout un défi, soit celui de devenir le premier Directeur des sports francophone de l’Université Bishop’s, où, en plus de voir au bon fonctionnement des activités sportives, du tout nouveau complex sportif ainsi que de tous les sports, il a le mandat de transposer sa mentalité de gagnant à cette université remplie d’histoire.

2015-2016

M. Jean-Benoît Jubinville

Jean-Benoit est arrivé au Séminaire de Sherbrooke en septembre 1982.  Il a débuté son aventure au Séminaire en secondaire 1 en s’impliquant comme conseiller sportif.  Déjà, on pouvait déceler que le sport allait jouer un rôle important dans sa vie.  Déjà un athlète accompli à un jeune âge, il pratiquait le hockey et à la crosse.  Voyant ses qualités athlétiques hors de l’ordinaire, ses amis de l’époque lui ont donc fait découvrir le basketball.  Force est d’admettre que son style de jeu était un peu trop agressif pour ce sport.  Ce ne fût qu’une question de temps avant que Jean-Benoît tombe dans la mire de l’équipe de football des Barons.  En effet, grâce à sa vitesse il est devenu un des porteurs de ballons les plus redoutables des Cantons-de-l’Est à l’automne 1986…

Jean-Benoît Jubinville

C’est d’ailleurs grâce au football que les Cougars du collège Champlain lui ont offert une place au sein de leur équipe de niveau collégial AAA. JB n’y est toutefois resté qu’une seule saison. C’est alors qu’il a prit la décision de revenir au Séminaire pour rejoindre ses amis et être un des pionniers du nouveau programme de football que les BARONS démarrait au niveau Collégial AA en 1988. Dès la première année, son équipe a réussi à se tailler une place en éliminatoires, et ce, en grande partie grâce à JB. Suite à une saison spectaculaire à l’automne 1989, Jean-Benoit s’est fait remarquer par tous les recruteurs universitaires, alors qu’il mena son équipe en finale du Bol d’Or en plus de réécrire le livre des records de la ligue de football collégial. Malgré ses succès individuels, Jean-Benoît était un athlète humble, axé sur l’équipe et ses coéquipiers, une qualité qu’il honore encore aujourd’hui d’ailleurs. Enfin, lors de son passage au niveau collégial, JB s’est taillé un poste avec l’équipe du Québec qui représenta le pays lors d’une tournée en Europe à l’été 1989.

À l’automne 1990, il se joint aux prestigieux Redmen de l’Université McGill. Il y a d’ailleurs évolué pendant 2 saisons comme demi offensif. Malheureusement, une blessure au coup a abruptement mis fin à sa carrière universitaire.

Ce n’était toutefois que partie remise… En effet, suite à une opération plus que réussie, JB repris du collier avec la formation Senior de Sherbrooke à l’été 1992. Il a alors fait partie des Chiefs de Sherbrooke pendant 8 saisons, où il a fortement contribué à une impressionnante récolte de 5 Senior Bowl pour la formation Senior Sherbrookoise.

C’est d’ailleurs pendant ces mêmes années qu’il a amorcé sa carrière d’entraîneur. C’est en 1993 qu’il a prit les reines de l’équipe de football juvénile des Barons. Il réussi sa première conquête du convoité Bol d’Or en 1997, après seulement cinq saisons à la barre de l’équipe. Il a une fois de plus remporté les grands honneurs, cette fois en 2000. De plus, au cours de ses 8 années chez les Barons, ses équipes ont remporté le championnat de la ligue à 4 reprises. En 2004, il est l’homme de confiance du CEGEP de Sherbrooke afin de relancer le programme de football. Nommé entraîneur-chef de l’équipe, il a mis la main non pas une, mais bien 5 fois l’emblème de la suprématie du football collégial, le fameux Bol d’or, dont 4 consécutifs de 2006 à 2009…

près un passage fructueux à titre de Directeur des activités physique du CEGEP de Sherbrooke, JB a accepté tout un défi, soit celui de devenir le premier Directeur des sports francophone de l’Université Bishop’s, où, en plus de voir au bon fonctionnement des activités sportives, du tout nouveau complex sportif ainsi que de tous les sports, il a le mandat de transposer sa mentalité de gagnant à cette université remplie d’histoire.